Skip to main content

La Farniente du poisson grillé | Tonsai, Ralley et Koh Lanta

Le sud de la Thailande reçoit des millions de visiteurs par an, venant pour ses plages, son climat tropical et ses îles coralliennes. Partant pour une destination plus fraiche par la suite, on a décidé de s’offrir un peu de douceur et un bain de soleil avant les montagnes.

De Bankghok, on passe la nuit dans un vieux train couchette vacillant, digne de l’orient express assez mémorable. Arrivée à Krabi, bien au sud, je me trouve un aller simple pour Ralley beach sur ces bateaux de pêche « long-tail » traditionnels, que l’on aperçoit partout dans la région. Encadré à l’est par le golfe de Siam et à l’ouest par la mer d’Andaman, le sud de la Thailande est une longue péninsule connectant avec la Malaisie. (suite…)

Bagan et chroniques birmanes

Bagan, c’est le siège impressionnant de l’ancienne capitale de la dynastie des rois Birmans. Un site archéologique bouddhiste de plus de 4000 temples et pagodes sur 50 km carrés, qui l’amène à être le plus grand site d’Asie du sud-est avec les temples d’Anchor au Cambodge. Construit avant le IX ieme siècle, il a été restauré après un tremblement de terre en 1975 mais ces interventions pas assez fidèles l’empêchent de figurer au patrimoine mondiale de l’UNESCO. (suite…)

Hsipaw, finalement la campagne

Il est plus que bon de finalement quitter les zones urbaines pour se retrouver dans un endroit à l’échelle humaine. Nous arriverons dans le petit village de Hispaw vers 10h pm, c’est noir et plutôt désert. Malgré nos habitudes de trouver nos hébergements sur place, nous avons dévié à la règle et ce sera avec bonheur que nous marcherons vers un lieu pré-déterminé. Les gens du Myanmar sont vraiment super gentil, alors que nous demandons notre chemin à un grand ado, il nous offre de monter dans la boîte de son camion et de nous y conduire, c’était sur son chemin. Ce sera une bonne nuit de sommeil dans la fraîcheur des montagnes environnantes. (suite…)

Mingalaba Mandalay, oui et…

A Mandalay peut être nous n’avons pas compris ou raté quelque chose mais nous n’avons pas été transcendés.
Les bus au Myanmar ont ce quelque chose qui échappe à ma logique: ils partent souvent à des heures comme 7 ou 8h du soir, pour débarquer vers 4h ou 5h du matin… Du coup, on débarque la tête dans les champignons au milieu d’un gare de bus (qui sont comme des villages en soi, grouillantes d’activités) éloignée d’une 20 de minute du centre ville…. (suite…)

Du Thanaka pleins la face… à Yangon

Le Myanmar n’était pas prévu sur notre itinéraire. A force d’en entendre les récit par des voyageurs croisés en chemin, une grosse envie d’y tenter l’aventure s’est inscrite en nous. Bon, on apprend que pour s’y rendre il faut un visa au préalable, on s’en occupe. Le passage par les postes routiers semble compliqué, long, propice à la corruption; on opte donc pour un avion local depuis la Thailande, sauvant ainsi 2 jours de voyages pour 1h de vol. (suite…)