Skip to main content

Bac ha et l’arôme du sirop de la rue

Quelque part dans les alentours de Sapa, nous avons fait une autre rencontre inattendue, à la fois hasardeuse et spontanée.

Profitant d’une levée du brouillard assez tenace de Sapa; nous sommes partis un peu à l’aveuglette dans les chemins, cherchant à rejoindre un village, sur une carte aux proportions dirons-nous douteuses.
Nous croisons quelques paysans qui semblent bien rire de notre quête puis, personne. Le chemin se fait sentier et nous nous retrouvons en pleine forêt. Dans ces cas là, c’est à dire tout le temps en vacance, Nancy (Nana) se repose sur moi sur toute les questions d’orientation… Bien qu’elle fut, guide de randonnée dans une autre vie en vacance, elle déconnecte ! Je me retrouve donc, nommé GPS en chef !

Après un premier panorama, le temps semble se couvrir, je décide alors de prendre un petit chemin afin de couper la montagne et revenir ainsi en ville par un autre sentier. On grimpe depuis 10 mn quand sort de nulle part une ferme et quelques rizières suspendues. Là se présente une bande de gamins des campagnes la morve au nez, les cheveux en bataille et les habits troués…
Ils nous observent de loin, rigolent déjà, à moitié timide et riant de celui qui osera s’approcher. Finalement ils déboulent, les filles étant plus téméraires que les garçons.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
vietnam-sapa-sirop-rue-enfants-morve-nez-6
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Ils papillonnent autour de nous. On ne parle pas le même langue, nous jouons à faire rire l’autre. Les parents restent en retrait, nous observent en silence, bien veillant, reprenant bientôt leurs activités.
Dans ce coin de campagne isolé, on se dit qu’ils ne doivent pas souvent voir des « blancs » dans les parages. Du coup, voir nos gros nez, joues rouges et habits d’occidentaux les fait bien marrer. On dessine leur portraits avec un bâton dans la terre, ça les épate. Un des gamins trouve une bille, ce fait alors un mini jeu.

vietnam-sapa-sirop-rue-enfants-morve-nez-9
Nancy laisse à chacun le plaisir de jouer avec son appareil photo et de s’y voir dedans. L’émerveillement se peint sur leur visage tour à tour qu’ils se voient dans l’écran.
C’est avec émotion et curiosité que nous vivons ces petits moments passés avec eux. Nous disons au revoir, les remercions avec nos mots, eux avec leurs gestes et quittons ce petit hameau de ferme.
Plus haut, un fermier nous indique la voie du retour.  Après quelques chemins sinueux et précaires, nous retrouvons  Sapa et sa brume.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA
vietnam-sapa-sirop-rue-enfants-morve-nez-13

Le marché de Bac ha

Chaque Dimanche dans le village de Bac Ha à deux pas de la frontière chinoise de nombreuses ethnies des environs descendent des montagnes pour un marché extraordinairement coloré. Ils s’y retrouvent, papotent, et viennent échanger ragots et quelques biens.
Buffles, cochons noir, légumes, viande à l’étalage et tissus de toutes sortes. J’en garde le souvenir d’une soupe de rue attablé avec une petite vielle dans les vapeurs du matin à observer tout ce monde vivre et crier.
On est venu tôt et on a vraiment aimé cette marée vivante et glorieuse du petit matin. Le reste parle en images…

2 thoughts to “Bac ha et l’arôme du sirop de la rue”

  1. Wow, merci de me faire voyager comme ca . Ce soir, j’en en ai vraiment besoin après la violence en France. Cela me rend tellement triste. Je vous souhaite du bon temps . C’est la 1 ere fois que je vais sur le blog parce que j’ai vu l’annonce sur Facebook. Une super belle année a tous les deux. Bisous. Gege

    1. Salut Gege ! Pour nous aussi c’était un choc terrible d’apprendre cela. On te souhaite de très beaux projets à realiser et d’étonnantes rencontres.. Passe une belle fin d’hiver ! Merci de nous lire et prend soin de toi. Gros bisous

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *