Skip to main content

Comme un poisson dans l’eau | Les îles Similan en Thailande

Le sud de la Thailande est reconnu pour ses plages magnifiques, ses chaleurs insupportables et pour ses eaux claires regorgeantes de vie marine. Après une douce nuit sur les rails, nous arrivons à Surat Thani. Ce sera l’achat du billet de train du retour vers Bangkok et un aurevoir un peu trop rapide à mon chéri. Nous nous dirigerons tous les deux vers une destination différente afin que Tomtom découvre les plages turquoises pendant que je me baignerai avec des plus ou moins gros poissons. On se retrouvera dans une semaine, sur le bord de la plage.

Un thai me pointe le bus approprié et je m’embarque pour quelques heures d’autobus local. On prend du monde partout en chemin, il y aura toujours de la place pour un thai de plus et ça prend des heures pour parcourir des distances ridicules. Je fini par arriver au village voulu et je trouve un hostel assez design. Je visiterai toutes, ou presque, les boutiques de plongée du coin. Je cherche à avoir un « deal » de dernière minute sur une croisière de plongée sous-marine. Je suis prête à partir le soir même et je prendrai n’importe quel lit. C’est un peu décourageant, les prix semblent avoir doublé depuis 5 ans et le marchandage est difficile. Je trouve tout de même un bateau qui sera ma maison pour les quatre prochains jours. Je dois partir le lendemain soir, ce qui me donnera le temps de procrastiner un peu sur la plage avant de partir en mer.

Me voilà déjà au quai, j’abandonnerai mes souliers pour les palmes. Quel bonheur! Ce sera un 4 jours et 4 nuits direction le parc des îles Similans. Je totaliserai 15 plongées en tout, dont une de nuit. Ce sera un horaire bien chargé, pas trop de temps libre en perspective. Dès le premier soir, nous aurons droit à la présentation de l’équipage, discours du chef d’expédition et finalement le souper vers 11:00pm. Longue journée pour moi qui n’a pas trop l’habitude de manger tard et surtout de me coucher à des heures impossibles. Nous voguerons presque toute la nuit durant, heureusement sur une mer assez calme.

« Good morning every body, it is 6 o’clock! Dive briefing in 5 minutes! »

Ouch! Le réveil n’est pas facile, en plus durant la nuit j’ai décidé de faire mon cours de Nitox, ce qui veux dire que je dois vite en avertir le responsable afin de changer l’air de ma bouteille pour de l’air enrichi. Lors de ma dernière croisière de plongée, j’étais tellement fatiguée entre les plongées que j’ai décidé de tenter le coup. On m’avait expliqué la veille que le Nitrox était « plus doux » pour le corps et donc on ressent moins l’épuisement lors d’un marathon de plongée comme je m’apprêtais à faire. Je signe les papiers nécessaires, je fais un cours rapido presto pour analyser le contenu de ma bouteille et hop j’ai déjà une toast dans ventre, un wet-suit sur le dos, le masque en place… Plouf! Il n’est pas sept heure que je patauge déjà. Ce sera pas mal comme ça tous les matins.

thailand-beach-plongee-diving-similan-island-live-aboard-12

Nous explorerons en petit groupe de trois plongeurs et un instructeur/guide de plongée. Nous vivrons le bonheur d’être sous l’eau à la découverte de sites tous plus variés et impressionnants les uns que les autres. Il y aura des sites dédiés à des formations géologiques intéressantes tel que des murs qui se perdent dans les profondeurs, des tunnels, des arches, des piliers et bien d’autres. Dans ces endroits, les bulles d’air des plongeurs se coincent parfois dans des plafonds creux, ça fait un effet miroir assez intéressant à observer. Nous aurons également la chance de plonger à une épave qui s’est fait maltraité par le triste tsunami de 2004.

Du côté des poissons, nous avons été plus que chanceux. J’ai vu des milliers de poissons de toutes les couleurs, mais les plus marquants et remarquables seront sans contestations le magnifique requin baleine et la gracieuse raie manta. Je dois dire que j’ai également un faible pour tous les poisson clown rencontrés sur les récifs. Ces petits cousins de Nemo sont trop adorables lorsqu’ils se cachent dans les anémones balayées par les ressacs marins. Je ne vous nommerai pas tous ce que j’ai vu, car ça risquerait de vous endormir, mais je peux vous dire que c’était tout simplement magnifique.

Entre ces moments de calme sous l’eau, nous avons fait deux choses à bord: dormir et manger! Un vrai quatres jours de beauté et de bonheurs que je recommencerais n’importe quand. Merci à la mer d’être si belle.

Une réponse à “Comme un poisson dans l’eau | Les îles Similan en Thailande

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *