Skip to main content

Le nord de la Thailande, toujours plus de scooter!

Après près de deux mois dans nos valises à découvrir le monde et ses nouvelles merveilles tous les jours, j’ai l’impression de rentrer à la maison l’espace d’un instant. J’arrive en terrain connu, car il y a déjà 5 ans de ça ma route avait croisé celle de Chiang Mai et ses environs parsemés de collines habitées par plusieurs tribus.

Ce sera également l’occasion de revoir mon ami Michel et sa femme Mai. Lors de ma première venu dans le nord de la Thailande j’avais eu la chance de participer à leur mariage traditionnel boudhiste et faire office de témoin, en quelque sorte. Nous aurons l’occasion d’être hébergé dans leur chambre d’amis durant tout notre séjour à Chiang Mai. Ce fut le grand bonheur de se lever le matin et profiter de l’ambiance chaleureux de la maison et de son jardin rempli de fleurs toutes plus belles les unes que les autres. Nous vivrons à un rythme différent, où nous apprendrons énormément grâce aux discussions culturelles avec nos hôtes. Ce sera intéressant de partager nos expériences et observations ainsi que d’écouter les nombreuses histoires de la vie de Michel depuis 5 ans. Nous parlerons beaucoup de la vie, de l’influence du boudhiste au quotidien, de méditation et de la vie de couple multi-culturelle.

Nous avons bien ri en parlant avec Mai de son impression du Canada. Elle a adoré, mais elle a été marqué par notre manque d’hygiène corporel! Intéressant n’est-ce pas? Ici, en Thailande, il fait tellement chaud qu’il est impensable de ne pas se doucher plusieurs fois par jours. Il y a également une petite douchette dans toutes les toilettes qui sert un peu de bidet. Elle a donc été surprise de ne pas retrouver cette facilité dans nos toilettes et réaliser qu’on ne ferait que s’essuyer sans se laver, à chaque utilisation. La preuve que tout est relatif dans la vie. De notre part, c’est plutôt l’hygiène alimentaire qui nous surprendra à chaque marché et dans les petits restos plus traditionnels.

Étant donné que la maison est à plus de 10km du centre, nous louerons un scooter pour la durée de notre séjour dans le nord. Nous irons parcourir plusieurs petites routes des environs suite aux conseils de Michel. Tout d’abord, nous filerons vers un centre d’éléphants pour touristes. En gros, plusieurs groupes d’occidentaux payent un prix de fou pour faire rouler son éléphant dans la poussière et lui gratter le dos. Ils vont ensuite se baigner et le laver… puisqu’ils viennent juste de le salir! Une fois la bête propre ils vont se balader en s’asseyant juste à la base de la tête tout en se servant des oreilles comme des étriers. Les éléphants Thaïlandais sont bien différents de l’image que j’en avais. C’est fort probablement parce qu’on voit ceux d’Afrique plus souvent. Ils sont d’un gris-brun avec des taches rosées sur la trompe et la face. Nous avons donc assisté gratuitement à tout le processus et on s’est même permis de les caresser un peu. Ils sont très beaux et plutôt gros. Leur peau est dur et rugueuse parsemée de gros poils long et super dur. Ça leur donne un drôle de look surtout vue de proche.

En chemin vers le haut de la colline qui surplombe Chiang Mai, nous explorerons Wat Phrathat Doi Suthep. Un immense temple bouddhiste qui attend en haut d’une longue série de marches bordées de dragons-serpents. Tout en haut une foule de Thaï défilent selon différents rites religieux. Plusieurs vont prier à genoux avec des fleurs, d’autres marchent en récitant des paroles religieuses, d’autres vont sonner des multiples cloches ou encore allumer des chandelles. L’endroit brille de toutes ses dorures, de ses statues et de sa pagode principale entièrement recouverte d’or.

Afin de célébrer la fin de semaine, notre hôte préféré nous amène vers un de ses sites presque secret d’escalade. Un pic de roche isolé dans les plaines bien équipé de tous les côtés par multiples voies pour tous les niveaux. Thomas se régalera et renouera avec l’envie de mieux approfondir ce sport. Nous explorerons un peu les hauteurs tant que les profondeurs de ce rocher. C’est en s’enfonçant le plus loin possible avec nos lampes frontales que nous trouverons des stalactites, des roches à milles reflets et la parfaite noirceur.

Que de petites aventures qui nous mènerons régulièrement au marché où deux jolies Thaï nous servirons notre plat fétiche du Nord, le Khao Soi. Une gentille dame qui nous accueillera toujours avec le sourire, une passe dans les cheveux avec deux étoiles roses et un plat plus copieux à chaque visite. C’est en gros une soupe avec de longue nouilles aux œufs, fait d’un bouillon à base d’un curry jaune, garnie de fèves germées, de bâtonnets croustillant et de choux mariné. Le tout est servi avec son choix de bœuf ou de poulet. J’avoue que la description ne lui fait pas du tout honneur, mais je vous jure que c’est super bon.

chang-mai-north-thailand-21

Nous partirons à l’aventure dans les montagnes pour plus d’une semaine. Nous parcourrons en scooter plus de 500km principalement en routes de montagnes tortueuses. Les paysages sont superbes et surprenants. Nous commencerons par sillonner dans les chemins qui mènent à la plus haute montagne de la Thailande, le Doi Inthanon, qui culmine à 2565m. Un joli chemin souvent bordé de pins et qui nous surprend par sa fraîcheur soudaine.

Nous rencontrerons un jeune couple de français passionné par la géologie. Nous partagerons quelques moments en leur compagnie, une bière et deux soirées. Nous parlerons des superbes volcans d’Indonésie, de la France et de ses volcans d’Auvergne et certainement un peu de bouf. Nous nous baladerons autour du petit lac de Mae Hong Song et repartirons pour une autre bonne journée de scooter.

Nous filons maintenant vers Pai, mais à tout hasard, environs à mi-chemin de la journée, Thomas voit une pancarte d’un centre de méditation vipassana. Nous rebroussons chemin, histoire de voir et assouvir un peu notre curiosité. Ce ne sera que 5 jours plus tard que nous reprendrons la route…un peu plus zen!

Voilà, nous sommes rendu à Pai, ce sera très bref. Nous nous poserons dans un petit bungalow de paille près de la rivière, nous marcherons dans les rues et seulement le soir venu, nous profiterons brièvement du night market. Il faut se dire que l’on s’est levé très tôt ce matin.

Dernière ligne droite jusqu’à la maison… hahaha, avec les fameuses 762 courbes de la route qui relies Pai à Chiang Mai. Juste à la sortie de Pai, la police touristique profite bien du grand affluence occidentale pour y mettre un poste d’inspection des permis de conduire international. C’est très simple, si tu n’as pas ton permis et bien tu payes! Nous avions le nôtre au grand bonheur de Thomas qui n’avais plus l’impression de l’avoir acheté pour rien.

De retour à la maison, nous irons manger un Khao Soi… bien sûre! Thomas se fera couper les cheveux par la super Mai et nous nous reposerons tranquillement à la maison entre quelques aller-retour en ville.

Peu avant notre départ, nous aurons la chance de visiter l’école de Michel, Panyaden. Une école internationale qui enseigne autant en anglais qu’en Thaï, qui a une conscience écologique et intègre les principes du boudhiste au quotidien des jeunes et des enseignants. Une école inspirante et alternative que plusieurs systèmes scolaires bénéficieraient d’y jeter un coup d’œil.

Voilà, c’est déjà la fin, merci pour tout Michel et Mai! Nous avons grandement apprécié ces quelques jours en votre compagnie et votre grande hospitalité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *