Skip to main content

Le Vietnam et Hanoï la petite vieille qui bouge

Et bien voilà, nous y sommes dans ce pays tant imaginé ! Étrange, d’être à nouveau l’étrangé, partit pour un long voyage. Laisser nos vies en court et partir en permanente escale. Bien sûr, l’excitation est présente et nous avons un peu le sentiment depuis notre dernier séjour de n’avoir jamais quitté l’Asie.

Nous avons décollé le mardi 2 décembre depuis Vancouver à minuit heure locale. Après 13 h de vol, une escale animée à Taiwan et un autre 3 h sur China Airline, l’atterrissage à Hanoi s’est fait en douceur, jeudi matin, heure locale. Passer la sécurité et l’immigration furent facile; trouver un bus pour la ville encore plus… Et c’est là ! Là que le nouveau entre en piste; les odeurs, les couleurs, les sons se mêlent pour tracer une image mentale de ce qu’est le Vietnam d’aujourd’hui.

J’ai tout de suite bien sentie cette grande ville. Elle dégage du bruit, des odeurs et à juste titre active nos 5 sens. J’aime bien ces espaces urbains ou malgré le béton on y sens une âme, de la vie qui fourmille, des gens qui se marrent et d’autre qui mangent à tous bout de chant. Hanoi, me donne la sensation d’une vielle dame, dont les rides sont les rues qui constellent son visage. Qu’elle sourit ou qu’elle soit triste, ses rue s’animent et s’expriment au rythme de ses émotions.

Alors qu’on le dise, cette vielle dame n’est pas non plus de tout repos; les motos et scooters ont remplacés les cyclistes en majorité et le bruit dans certains quartiers est permanent. Autant qu’en Indonésie, les gens vivait dans leur maisons sans murs ouvertent sur l’extérieur; autant qu’ici les gens vivent dehors exerçant toute activité sur les trottoirs. Et c’est à vrais dire, excellent, de voir sur 10 m de trottoir, tout un mini restaurant de la section cuisine (à terre) à la section service, mini tables et chaises…

A ce propos, on conte dans le vieux quartier, une série de rues nommées les 36 corporations.  Bon on s’y est un peu pommé et on ne les a pas toute faites mais ce qui est drôle, c’est que chaque rue est le pignon sur rue d’une sorte d’artisans. On peu donc voir une rue entière de fabriquant de meubles en acier inoxydable, une autre sur le cuivre, ou encore une sur le thème du coton.

Et donc toujours dans la même idée, tout le monde vend ou travaille a moitié dans son magasin et à moitié sur le trottoir (travail de l’acier compris….)

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

vietnam-tom-tom-nana-blog-voyage-hanoi-2
OLYMPUS DIGITAL CAMERA
Hanoi a gardé cette influence européenne évidente dans son architecture. Ses façades de maison, portes et fenêtres, ses moulures et terrasses  de café rappellent non sans mal une époque révolue qui a laissé ses traces. Le moderne comme partout est bien visible mais on sens que les bulldozers n’ont pas fait table rase visant à conserver certains éléments. D’ailleurs tous les immeubles que l’on vu a date au Vietnam semblent disproportionnés et construits en long comme étirés vers le haut. On pensait à un manque de place même cela semble le cas même au milieu des champs, c’est assez anodins.

IMG_1342
vietnam-tom-tom-nana-blog-voyage-hanoi-1

La conduite au Vietnam ou du moins à Hano,  pourrait faire à elle seule l’objet d’un article complet. J’ai trouvé qu’ils roulaient à l’interprétation personnelle ! Ça veux dire que chacun interprète la situation à sa manière; Il n’y a pas de feu, ou si il y en a ils ne les respectent pas. Alors pour traverser, il faut avancer (sans courir !) à travers le fluide de moto qui nous contournent tranquillement. Pour chaque situation, ils fonctionnent à la vue et au klaxon, utilisé plus ici à titre de prévention.
Alors avant de traverser on a étudié comment une petite vieille s’y prenait; et elle n’avait l’air nullement stressé avançant tranquillement à travers un boulevard de trafic !
Bon, c’était franchement inquiétant les premières fois et puis bon on a pris le plis. Il y a une hiérarchie d’importance dans la rue entre les gros véhicules (camions et bus), les motos, les vélos et au bas de la pyramide les piétons. Apparemment ces derniers ne sont pas tant considérés quand on voit l’importance qu’ils leur accordent. Il y aurait une sorte d’obligation pour tout chauffeur ayant heurté un cycliste ou un piéton à apposer une gerbe de fleur sur leur pare-brise avant durant 3 semaines… Un système qui peux donc marcher dans une certaine mesures mais pas très rassurant quand même.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

IMG_1329
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Posséder une moto est devenu bien plus qu’un simple moyen de transport, c’est une preuve d’appartenance à une classe de la société; un ancien rêve devenu réalité pour beaucoup. Dans le même sens ils semblent très fier de le montrer et l’utilisent constamment, même pour se rendre au coin de rue suivant. En dehors de Hanoi, plusieurs personnes nous ont offert de nous transporter et ne comprenait pas notre désir à « marcher », comme si ainsi nous nous abaissions à une classe de subalternes…
La voiture encore peu présente, est elle l’image des nouveaux riches…

Tout cela donne une impression de patchwork géant, une cité en réveil et réveillant nos 5 sens.
La nourriture viet est quelque chose qui m’attirait énormément avant de venir ici. Je garde cela pour un autre article mais pour le moment c’est du gros plaisir plusieurs fois par jour…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA  OLYMPUS DIGITAL CAMERA

4 thoughts to “Le Vietnam et Hanoï la petite vieille qui bouge”

  1. Salut coquine,

    Merci pour le blog. C’est vraiment cool de pouvoir vous suivre.

    Vous êtes-ou en ce moment ?

    Vous avez le bonjour d’Amanda.

    Bises à vous 2

    1. Salut coquin,

      On est à Hoi Ann où va se chercher un bon resto pour ce soir; le temps n’est pas super mais en allant vers le sud on est censé retrouver du soleil. Le Vietnam est super intéressant jusqu’à présent. On s’est réservé un cabanon en paille bien tranquille pour le jour de l’an sur lîle de Phu quoac. On se la joue Baroudeur explorateur.. 😉 De nouveaux articles arrivent vite et un petit film est en préparation. On vous souhaite de belles fêtes en amoureux; vous au moins vous avez le cadre de Noël idéal.
      Groses bises à toi et Amanda.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *